Catégorie : Traverse du Saguenay

Il s’agit ici d’un premier débroussaillage de l’histoire de la traverse sur le Saguenay. Cette histoire pourrait remplir un ou deux livres tellement on y trouve de rebondissements et de faits incroyables. Que ce soit en 1919 ou en 2019, le combat est toujours le même : Sortir la Côte-Nord de son isolement.

La traverse du Saguenay, la nationalisation (1971-1980)

En 1973, le Québec se donne entière autorité sur les traversiers avec une nouvelle loi. On devra quand même attendre jusqu’à la fin de la décennie afin de la voir s’appliquer à la traverse sur le Saguenay.

La traverse du Saguenay, «Opération gratuité» (1958-1970)

Dans la prochaine décennie on réclamera la gratuité parce que cette traverse fait office de pont… et pourquoi pas demander un pont tant qu’à y être?

Quand on «re-perlait» du pont

La solution d’un pont sur le Saguenay n’est point une idée moderne, elle date des années 1940. On retrouve, à travers les décennies, plusieurs «perles» relatant la construction d’un pont.

La traverse du Saguenay, vers la modernité (1938-1958)

Au début des années 1940, on recense 455,000 voitures sur les routes du Québec, le Saguenay deviendra rapidement un obstacle majeur à ce boom motorisé.

La traverse du Saguenay, en plein brouillard (1924-1938)

L’ère de Duplessis, qualifiée de «Grande noirceur», dissipera pourtant un long brouillard. Le financement de la traverse devient de juridiction provinciale.

La traverse du Saguenay, La fin du chaos? (1916-1924)

Pendant que le Fédéral et le Provincial se retourne la patate chaude, le service d’un traversier sur le Saguenay n’existe pas encore officiellement.